Mieux appréhender ce qu’est l’écologie

Dans le monde scientifique, écologie désigne la science qui étudie les interactions des êtres vivants et de leur milieu. Les êtres vivants en question englobent les animaux, les végétaux, les micro-organismes etc.

Définition et historique

On définit aussi l’écologie par l’étude scientifique des interactions qui déterminent la distribution et l’abondance des organismes vivants. Il s’agit d’une science qui étudie deux grands ensembles : la biocénose ou l’ensemble des êtres vivants, et la biotope ou l’environnement physique. Les deux forment ce qu’on appelle communément « l’écosystème ». En partant de ce terme, on peut dire que l’écologie est la science des écosystèmes, étudiés à l’aide d’un macroscope. Il semble que le terme écologie ait été utilisé pour la première fois en France vers 1874. Mais le concept de l’écologie était introduit en France par des géographes, dont Paul Vidal de la Blache. Inventé en 1866 par Ernst Haeckel, biologiste allemand, le terme « écologie » désignait la « science des relations des organismes avec le monde environnant », ou, dans un sens plus vaste, « la science des conditions d’existence ».

La science qu’est l’écologie

L’écologie figure parmi les sciences biologiques concernant l’ensemble des êtres vivants. Dans le domaine scientifique, il existe ce qu’on appelle biologie moléculaire et la biologie cellulaire, la biologie des organismes, l’étude des communautés, les écosystèmes et la biosphère et l’étude des populations. L’écologie est dans la catégorie des sciences dites holistiques, ce qui signifie que l’étude porte, non seulement chaque élément dans ses rapports avec les autres éléments, mais également l’évolution de ces rapports en fonction des changements du milieu, des populations végétales et animales. Puis, il y a plusieurs autres sous-disciplines telles que l’auto-écologie, l’écologie des populations, l’écophysiologie, l’ergomotricité, la synécologie, l’écologie globale etc. L’écologie est reliée à diverses branches de la biologie puisque c’est une science biologique.

Les principes de l’écologie

Etant une science qui étudie les écosystèmes sous différents aspects, l’écologie comporte l’étude des populations, de la biocénose, des écotones, des écosystèmes des différents habitats et de la biosphère. Sur le plan écologique, la Terre comprend plusieurs systèmes que sont la lithosphère, l’hydrosphère et l’atmosphère, respectivement la sphère du sol, celle de l’eau et enfin celle de l’air. Dans ces systèmes terrestres s’insère la biosphère, ou la partie vivante de la Terre, aussi appelée la sphère du vivant. Et les caractéristiques de la Terre, ce sont la biosphère et la biodiversité qui indique la diversité du vivant.

Qu’appelle-t-on crise écologique ?

Une crise écologique indique l’évolution défavorable de l’environnement biophysique d’un individu, d’une espèce ou de toute une population. Lorsque la qualité de cet environnement se dégrade, il s’agit là d’une crise car la survie est menacée. Cette dégradation peut survenir suite à l’évolution des facteurs écologiques abiotiques ou encore suite à une modification de l’habitat ou à une modification des conditions de l’habitat. Cela peut arriver aussi en raison d’une surpopulation ou une trop forte augmentation du nombre d’individus. Les crises écologiques sont malheureusement trop fréquentes aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench